Unilever-South-Africa-s-relationship-with-Gebo-Cermex-cemented-with-new-investment_thumbnails10.jpg

Unilever Afrique du Sud renforce encore sa relation avec Gebo Cermex

au travers d’un nouvel investissement

Lorsque l’usine de Durban décide de renforcer ses capacités de production internes, Unilever est convaincu que le fournisseur sélectionné devra lui offrir la solution la plus efficace et la plus rentable qui soit. Ayant attribué la réalisation de son dernier projet à Gebo Cermex, Unilever nous a naturellement demandé de mettre en œuvre les améliorations au niveau machines et ingénierie de ligne sur la base des enseignements opérationnels récoltés récemment. Et élaborer ainsi un concept de ligne capable de satisfaire l’ensemble de ses exigences. 

Une nouvelle encaisseuse verticale par le fond SF39 a donc été acquise et installée sur le site Unilever de Maydon Wharf. Sa mise en service a été réalisée avec succès en mai 2016.

  • Ouvrir ▼

  • Une augmentation de 30 % de la capacité de la ligne

    Avec huit autres solutions d’encaissage Gebo Cermex en fonctionnement au sein de l’usine, le choix du fournisseur aurait pu sembler évident. Pourtant, comme l’explique Roy Naidoo, l’ingénieur responsable des projets au sein de l’usine, ce choix n’a pas été aussi simple : « Cermex figure parmi les trois fournisseurs de machines internationaux d’Unilever, » précise-t-il. « Depuis la construction de cette usine, en 1996, la société a tenté de standardiser ses équipements en faisant appel aux solutions d’encaissage de Cermex. Toutefois, cette collaboration n’est pas gravée dans le marbre. En complément d’un service clients performant et de la fiabilité générale des machines, la capacité d’adaptation du fournisseur et son bon positionnement budgétaire sont également des facteurs décisionnels importants. »

     

    Par conséquent, la société a soigneusement évalué les différentes options avant de retenir le fournisseur censé garantir son investissement. Parmi les autres propositions envisagées, certaines lignes étaient plus lentes, d’autres étaient moins coûteuses, mais la valeur d’un partenariat durable l’a finalement emporté.

     

    « La SF39 est l’une des sept machines qui constituent une nouvelle ligne de conditionnement. Ce système a permis à l’usine d’accroître la capacité de cette ligne de 30 % et de faire face à la croissance du marché au niveau national mais aussi en Afrique. », déclare Roy. La machine emballe de la Vaseline en 50, 100 et 250 ml avec six différents parfums à une cadence de 15 cycles/minute. Elle fonctionne en 2x8 avec une efficience globale de 65 %.

     

    Le modèle SF39 assure le formage, l’encaissage par le fond et la fermeture des caisses dans une même cellule, avec un encombrement inférieur à celui des modèles précédents. De plus, les zones d’intervention sont pleinement visibles et accessibles pour l’opérateur.

     

    La machine intègre plusieurs autres améliorations, déclare Amith Sukhnundan, responsable commercial Gebo Cermex en Afrique du Sud pour les marchés Agroalimentaire, Hygiène du corps et de la maison. « Le principe de regroupement et d’encaissage est adapté à des produits de forme et/ou complexes, » précise-t-il. « Le transfert des caisses d’un poste à l’autre est régulier et précis grâce à un chariot de transfert mécanique. Le positionnement des produits est soigneusement contrôlé durant le groupage, le formage et l’encaissage dans les caisses américaines. La conception ergonomique du magasin carton limite la pression exercée sur la caisse avant son extraction ».

     

  • Des transferts produits et caisses précis et fiables

    Sur la SF39, le magasin à chaînes intégrant un guide de maintien gère le stockage vertical des caisses américaines. Chaque découpe est extraite et présentée verticalement au poste de formage par un bras d’extraction à ventouses. La mise en forme et l’équerrage de la caisse s’effectuent à l’arrêt au moyen d’un bras rotatif et d’un guide de maintien inférieure. Un chariot servo-motorisé transfère ensuite les emballages d’un poste à l’autre en les maintenant à l’aide de taquets rotatifs avant et arrière. Les produits sont guidés dans la caisse par quatre cornières mobiles inférieures, la caisse étant soutenue et les rabats maintenus en position verticale durant ce processus par l’action d’un contre-plateau supérieur. Les produits sont maintenus dans la caisse durant le pliage des rabats du fond par la combinaison du pliage des rabats inférieurs et l’escamotage latéral du poussoir d’encaissage.

     

    La fermeture par collage Hot-melt est effectuée par un pliage progressif des rabats au moyen d’un ensemble de guides fixes et mobiles. La vitesse de déplacement du chariot est contrôlée afin de garantir une application uniforme des traits de colle. Un pressage homogène en statique est appliqué par deux plateaux presseurs afin de garantir une bonne tenue de la colle et un bon équerrage de la caisse avant son évacuation.

     

    Finalement, les caisses sont transférées sur un convoyeur à rouleaux commandés qui effectuera pneumatiquement la descente de la caisse finie jusqu’au convoyeur situé en aval.

     

    Des évolutions technologiques considérables ont été réalisées depuis que l’usine a installé son premier système d’encaissage Gebo Cermex, il y a vingt ans. Néanmoins, cette première unité est toujours en fonctionnement grâce à des mises à niveau réalisées successivement. L’usine Unilever de Boksburg s’en est également remise à l’expertise de Gebo Cermex et a actuellement 10 encaisseuses en fonctionnement sur site.

  • Le travail d’équipe pour surmonter les défis rencontrés lors de la mise en route

    Ce dernier projet ne s’est toutefois pas fait sans heurts, déclare Roy. « Nous avons rencontré des problèmes de mise en route qui ont nécessité un véritable travail d’équipe et quelques concessions de la part des deux parties, » explique-t-il.

     

    « Gebo Cermex nous a rejoint sur le site pendant une semaine afin d’identifier les causes des arrêts et de partager nos problèmes, nos doutes, nos suggestions et nos attentes. Même s’ils ne sont pas des ingénieurs en conception, les membres de notre équipe ont été en mesure de fournir de précieuses informations quant aux aspects pratiques du fonctionnement de la machine et de formuler des recommandations sur des améliorations au niveau de l’ingénierie. Nos deux équipes ont partagé de nombreux apprentissages et ont eu de nombreuses opportunités d’échanger au cours des phases de conception, de construction et d’installation. »

     

    Amith ajoute : « Un fournisseur de machines ne peut pas se permettre d’adopter une approche rigide. Unilever est désormais l’un de nos plus importants clients pour les solutions d’encaissage destinées aux produits d’hygiène du corps et de la maison. Nous avons établi un partenariat sain et une culture du travail d’équipe qui nous permettent de résoudre ensemble les problèmes rencontrés. »

     

    Avec plus de 37 000 installations d’équipements et de systèmes portant la signature de Gebo Cermex dans le monde entier, il s’agit incontestablement d’une approche qui fonctionne.

  • Ouvrir ▼